Le site d'information de Wanimo

6 premières règles à apprendre à votre chiot

Un regard irrésistible, une joie de vivre contagieuse… Après mûre réflexion, vous venez d’adopter un petit chiot. Mais pour que cette petite boule de poils ne vous en fasse pas voir de toutes les couleurs, mieux vaut lui inculquer quelques règles.

Leçon n° 1 : Votre chiot devient propre

Il est primordial d’enseigner les bases de la propreté à votre chiot si vous ne voulez pas que votre maison devienne un terrain miné malodorant. Du haut de ses 3 mois, il aura bien de la peine à se retenir et aura besoin de sorties plus fréquentes qu’un chien adulte. Sortez-le dès que vous le voyez renifler assidûment et tourner en rond. Lorsqu’il fait ses besoins à l’extérieur, félicitez-le pour qu’il comprenne qu’il a bien agi. Vous disposez d’un beau jardin que vous ne voulez pas qu’il souille de ses excréments ? Sortez-le dans la rue dès qu’il doit se soulager : il devrait vite intégrer qu’il ne doit pas faire ses crottes dans vos plates-bandes (j’y suis parvenue avec Buzz et Lucky, mes têtus de Beagle : vous devriez donc y arriver aussi !).

Leçon n° 2 : Votre chiot apprend les bonnes manières

Sans devenir un animal de cirque, votre chiot doit maîtriser certaines positions, comme la posture assise qui vous sera utile sur la table d’auscultation du vétérinaire ou avant de traverser une route. Le meilleur moment pour lui apprendre ? Quand vous lui donnez son repas ! Pour qu’il comprenne l’ordre, aidez-le en appuyant doucement sur son arrière-train tout en disant « assis ». Très vite, il s’assoira tout seul pour obtenir sa gamelle plus rapidement.

Leçon n° 3 : Votre chiot découvre l’art de marcher en laisse

Si l’on rêve tous de laisser son chien en liberté, ce n’est pas toujours possible. En ville, votre animal de compagnie doit être tenu en laisse, de même que dans certains autres lieux de promenade. Aussi votre chiot doit-il accepter de marcher à vos côtés, en étant relié à vous par un cordon qui risque fort de lui déplaire au début. Pour qu’il associe le collier et la laisse à un moment agréable, ne les lui mettez que pour les balades. Si votre chiot rechigne à avancer, incitez-le en l’appelant ou en le tirant doucement.

Leçon n° 4 : aux pieds, petite bouille !

Votre chiot aura envie de tout explorer lors de ses promenades. En grandissant, il aura tendance à s’éloigner un peu plus, voire à pister. Ne tardez donc pas à lui apprendre à revenir aux pieds quand vous l’appelez. Récompensez-le quand il vous rejoint. S’il prend la poudre d’escampette et ne montre le bout de sa truffe qu’après 10 minutes d’appels désespérés de votre part, ne le grondez pas. Montrez-lui plutôt votre bonheur (au fond, vous êtes bien soulagé de le voir revenir). Ainsi, le rappel sera pour lui associé à un instant de plaisir.

Leçon n° 5 : Votre chiot s’initie au covoiturage

La voiture, un monstre de tôle bruyant qui a de quoi impressionner un chiot découvrant la civilisation… Pourtant, il devra y monter pour aller chez le vétérinaire ou partir en vacances. Et pas question de transporter un animal hystérique qui saute de siège en siège et se jette sur les vitres. Habituez-le rapidement aux trajets en voiture, en commençant par de courtes distances que vous allongerez progressivement. La place de votre chiot ? Confortablement installé sur le siège arrière, attaché par un harnais de sécurité, ou dans une caisse de transport.

Leçon n° 6 : Votre chiot apprend à rester seul

Le travail, les courses, vos obligations personnelles… Votre chiot devra, hélas, rester un peu seul. Mais ne commencez pas l’apprentissage dès son arrivée chez vous ! Il doit d’abord se familiariser avec son nouvel environnement. Ensuite, habituez-le à demeurer seul à la maison. Contentez-vous, en premier lieu, de quelques minutes, juste le temps de sortir les poubelles par exemple. Puis rallongez progressivement la durée de vos absences. Pour ne pas le stresser, banalisez le moment du départ en l’ignorant et en évitant toute effusion. N’oubliez pas que votre chien ne doit pas passer des journées entières tout seul : comme vous, il a besoin de compagnie et d’activités, bref de vivre tout simplement !

commentaires
Chargement...