Le site d'information de Wanimo

Le macaque Naruto s’offre un fructueux selfie

C’est l’histoire d’un sourire célèbre. Non pas celui de la Joconde mais celui du macaque Naruto qui s’est emparé sur l’île de Sulawesi de l’appareil photo du photographe britannique David Slater pour se tirer un portrait qui a déclenché une invraisemblable bataille juridique… Car à qui appartiennent les droits d’auteur ? C’est toute la question.

Un selfie si réussi

D’abord une précision préalable : si le cliché de Naruto, ce superbe macaque noir à crête, a fait le tour du monde, on le doit à son extraordinaire sourire. Jamais selfie n’a été aussi réussi ! Raison pour laquelle le photographe David Slater a largement diffusé l’image. Mais voilà que la PETA (Pour une Éthique dans le Traitement des Animaux) qui oeuvre pour la protection des animaux a engagé une bataille juridique contre le reporter arguant que les droits d’auteur reviennent à Naruto lui-même.

Un véritable imbroglio juridique

C’est le début d’un imbroglio juridique dont nous vous épargnons les détails. Pour simplifier, David Slater estime que la photo est libre de droit et qu’il peut en user à sa convenance. Sans compter que l’appareil photo subtilisé par le facétieux macaque lui appartient. La PETA n’en démord pas : Naruto a pris la photo, il détient les droits. Une manière pour l’organisation protectrice de focaliser l’attention sur une espèce menacée. Il faudra plus de cinq ans pour qu’on parvienne à un accord.

Un accord de bon sens

Et l’accord conclu entre les deux parties va finalement aller dans le bon sens. David Slater consent en effet à verser un quart des revenus procurés par ce cliché à des associations protégeant le biotope de Naruto et des macaques à crête noire. Un arrangement à l’amiable qui met un terme à une histoire qui aura fait le buzz…

commentaires
Chargement...