Quel sport avec mon chien : canicross

cani course avec votre chien

Le canicross, ou cani-course, est un sport canin dans lequel le coureur et le chien sont attachés l’un à l’autre. Relié par un harnais et une ceinture spécifiques, le duo court dans un effort commun sur tout type de terrain. Accessible à tous, cette activité sportive se pratique avec toutes les tailles de chien !

Qu’est-ce que le canicross ?

A l’origine, le canicross permettait aux mushers de maintenir l’activité physique de leurs chiens en dehors de la saison de neige et de les entraîner à la traction de traîneaux. Cette activité est aujourd’hui une discipline à part entière qui est régit par la Fédération Française des Sports de Traîneau.

En loisir ou en compétition, ce sport qui relie un chien et son maître dans un effort commun, rassemble de plus en plus d’adeptes. Alternative à certains sports hors saison pour continuer à s’entraîner (vélo, ski), le canicross est aussi une façon ludique et agréable de pratiquer la course à pieds ou le Trail.

 

Qui peut pratiquer le canicross ?

La cani-course est accessible à (presque) tous les chiens et tous les maîtres ! Cette discipline demandant de l’endurance, il faut s’assurer avant que le chien est capable de tenir le rythme et bien sûr, commencer par de courtes distances pour évaluer le niveau du chien. Un chien qui n’a pas terminé sa croissance ne pourra pas fournir le même effort physique et ne devra pas tracter le maître, sous risque de le fragiliser, voire de le blesser.

Bien que certaines races soient prédisposées à ce type de sport (malamutes, husky), toutes les races peuvent le pratiquer, même les petits chiens, sous réserve de leurs capacités physiques. Un bilan chez le vétérinaire traitant permettra d’en savoir plus avant de pratiquer le canicross.

Quant au maître, il faut aussi qu’il puisse tenir le rythme du chien puisque le canicross est un effort commun. Même si le chien est attaché et court devant, il ne tracte pas son maître mais contribue simplement à propulser l’effort et donner le rythme.

C’est pour cela qu’il est important que le chien connaisse les ordres de base pour bien démarrer, par exemple :

  • DEVANT : pour recadrer le chien sur le circuit et qu’il ne dévie pas de la trajectoire
  • ALLEZ : pour accélérer le rythme
  • DOUCEMENT : pour ralentir la cadence
  • DROITE / GAUCHE : pour orienter la trajectoire
  • STOP / ARRÊT : pour stopper la course, notamment en cas de danger, obstacle sur le trajet

Bien que cette discipline soit moins « dangereuse » que le Cani-VTT puisque le maître est à pieds, l’apprentissage de ces ordres facilitera nettement la progression de la course.

 

Pourquoi choisir le canicross ?

Le canicross a l’avantage d’être très facile à pratiquer, sur tous les terrains avec tout type de chien. Le canicross est une alternative intéressante pour remplacer l’entraînement à certains sports, lorsque la saison ou les conditions ne le permettent plus (ex. : le ski en été et le vélo en hiver). Cela peut aussi donner du courage pour se mettre à la course à pied, beaucoup moins monotone si l’on s’accompagne de son chien ! Ou tout simplement, pour combiner la promenade de son chien avec une activité sportive.

Pour des coureurs de tout niveau, ce sport resserrera encore plus les liens de complicité partagés avec le chien et développera une entente mutuelle encore plus forte et plus épanouissante pour le duo.

 

Quel équipement ?

La cani-course demande peu d’équipement, même à haut niveau. L’essentiel est de respecter le bien-être et le confort du chien et s’assurer que le matériel choisi ne provoque pas de blessures et répartit correctement la charge de traction sur le corps du chien.

 

Pour le chien :

  • Harnais : adapté à sa taille et à l’intensité de l’effort, le harnais devra être renforcé pour éviter les frottements. Le harnais Web Master est idéal pour démarrer et le harnais Omnijore Dog correspondra plutôt à un entraînement plus soutenu.
  • Bottillons : une protection pour les coussinets (bottillons et crèmes tannantes) est conseillée si les entraînements sont fréquents et si le terrain est accidenté (gravier, montagne, sel de déneigement)
  • Accessoire lumineux : indispensable si l’entraînement a lieu à la tombée de la nuit ou si le canicross est pratiqué en milieu urbain, pour éviter tout accident.

 

Pour le maître :

  • Ceinture : le maître est relié au chien par une ceinture ajustable. Pour démarrer, une laisse main-libre est le compromis idéal : ajustable, munie de pochettes le long de la ceinture et d’une laisse élastique, cette ceinture convient aux entraînements peu intenses. Pour une pratique plus régulière, la ceinture baudrier Omnijore apportera un grand confort d’utilisation au maître.
  • Laisse : il est important, pour ne pas se blesser, de limiter les à-coups de traction. Une laisse extensible ou élastique permettra d’amortir les chocs si le chien accélère brutalement.

 

Pour commencer, rendez-vous le 20 septembre !

Pour bien commencer, il faut se lancer ! Et quelle meilleure occasion de s’essayer au canicross que la Cani-Course organisée par la SPA  ? Dimanche 20 septembre, 10 SPA à travers la France organisent une grande Cani-Course de 6 km pour les animaux. Vous pourrez courir avec un chien de refuge, votre chien ou bien seul, le principe étant de collecter des fonds pour participer et aider les refuges SPA.

Pour en savoir plus, retrouvez toutes les informations sur le site de la SPA et trouver le refuge participant proche de chez vous sur la carte.

 

Il ne vous reste plus qu’à chausser vos baskets et en piste !

Retrouvez plus de conseils sur le Canicross sur la page Facebook d’Illusion Wild !

Leave a Response