Le site d'information de Wanimo

Jardin au naturel : mode d’emploi

Quelle orientation donner à votre jardin ? Pour une vie plus saine et respectueuse de l’environnement, nous vous recommandons le jardin au naturel, véritable paradis pour tous les organismes vivants : insectes, végétaux… et vous ! Sans parler de vos compagnons à 4 pattes qui pourront en profiter sans risques pour leur santé. Découvrez le principe du jardin naturel en 4 étapes !

 

Qu’est-ce qu’un jardin au naturel ?

Le jardin au naturel est tout simplement le fait de jardiner sans produits chimiques (engrais et pesticides non naturels). Cultiver son jardin de façon naturelle implique donc de s’appuyer sur des ressources naturelles, aussi bien dans le choix des végétaux, l’introduction d’insectes auxiliaires que l’utilisation de méthodes de cultures naturelles.

Rendre son jardin exempt de produits chimiques est indispensable si l’on veut préserver l’environnement, les ressources naturelles en eau et sa propre santé ou celle de ses animaux.

Cette démarche écologique reste abordable en termes d’argent (tout le nécessaire est dans la nature !), de temps mais aussi de plaisir. Un jardin qui vit au naturel est tellement plus agréable à observer vivre !

Le Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement (CPIE) Loire et Mauges résume parfaitement les grands principes du jardinage au naturel :

  • Proscrire les pesticides (herbicides, insecticides et fongicides) et engrais chimiques
  • Couvrir le sol par des paillages, des plantes couvre-sol et des engrais verts
  • Choisir des plantes adaptées au jardin (sol, climat, exposition)
  • Entretenir la fertilité du sol en développant l’activité des vers de terre et des micro-organismes par des apports réguliers de compost, source d’humus, et par la mise en place de paillis
  • Penser à la rotation des cultures légumières et aux associations de plantes
  • Créer un environnement favorable aux plantes et animaux du jardin : haies fleuries et champêtres tapissées de feuilles mortes, fleurs en toute saison, point d’eau permanent dans le jardin, abris à insectes…
  • Utiliser des outils adaptés et travailler la terre au bon moment

 

Les insectes auxiliaires à favoriser

La culture d’un jardin au naturel est un travail d’équipe entre le jardinier et les insectes auxiliaires. Le jardinier devra favoriser leur intégration au jardin tandis que les insectes, par leurs actions et mode de vie, protégeront les cultures des parasites.

Voici une liste non exhaustive d’insectes auxiliaires. Leur introduction est à déterminer selon les cultures (certains peuvent s’attaquer aux plantes) et les parasites rencontrés :

  • Abeilles solitaires (osmies) : fées de la pollinisation
  • Coccinelles, chrysopes, pemphédrons (guêpes solitaires) : finis les pucerons qui mangent vos cultures !
  • Carabes, aphidius, perce-oreilles : ennemis jurés de bon nombre de parasites
  • Chauve-souris : empêchent la prolifération de nombreux insectes parasites
  • Grenouilles et crapauds : gourmands de limaces
  • Hérissons : se repaissent de limaces, escargots, voire même lézards et serpents !
  • Syrphes : ennemis des pucerons et artisans de la pollinisation
  • Vers de terre : œuvrent à la bonne santé de la terre et acteur essentiel au compost

 

insectes pour le jardin
Quelques auxiliaires de jardin

 

Les abris à offrir aux insectes

Pour faciliter le développement de la biodiversité, le jardinier devra veiller à offrir un logement propice à la venue de ces amis ! Voici quelques exemples d’aménagements à prévoir, sans parler de points d’eau à mettre à disposition toute l’année :

  • Amas de feuilles mortes : coccinelles
  • Tiges creuses (sureau, ronce, framboisier, rosier) : coccinelles, chrysopes, osmies, pemphédrons, syrphes
  • Briques ou bûches percées : coccinelles, chrysopes, osmies
  • Souches, fagots de branches : carabes, hérisson
  • Pot en terre cuite : perce-oreilles, hérisson (demi pot retourné)
  • Bassin, mare : grenouilles, crapauds

 

Il existe aussi des abris à insectes prêts à l’emploi. Leur côté pratique et esthétique auront tôt fait de vous séduire… ainsi que vos auxiliaires de jardin ! Retrouvez sur Wanimo.com les hôtels à insectes :

Retrouver notre DIY spécial hôtel à insectes pour construire le vôtre facilement !

Les oiseaux sont aussi de formidables auxiliaires de jardins car beaucoup se nourrissent d’insectes et de larves, tout en régulant naturellement le développement d’insectes dans votre jardin.

Pensez à leur offrir un abri et un point d’eau permanent !

 

oiseaux auxiliaires
Quelques oiseaux de jardin

 

Les végétaux à planter

En plus du gîte, il faut aussi offrir le couvert à ces amis du jardin ! Certains végétaux vont les attirer plus que d’autres, leur servir de « placard à provisions » ou bien de refuge.

Si vous ne souhaitez pas en disposer partout dans votre jardin, nous vous conseillons de les placer à des endroits spécifiques : proches des abris à insectes, dans une zone que vous aurez conservé volontairement en friche ou encore à côté d’autres végétaux particulièrement prisés des parasites.

En voici quelques-uns :

  • Arbres et arbustes (garde-manger et abris) : buis, laurier-tin, lierre, noisetier, tilleul, chêne
  • Plantes à tiges creuses (notamment pour abris) : sureau, bambou, framboisier, ronce, roseau (couplé à une mare pour accueillir grenouilles et crapauds !), saule
  • Fleurs (nectar attractif) : menthe, capucine, souci, œillet d’inde, centaurées, aster, luzerne, bleuet, sauge, thym, moutarde

Il est intéressant de proposer différentes familles et formes de végétaux dans son jardin car chacun aura un rôle différent :

  • Fleurs à floraison différente : la floraison précoce, étalée et tardive permet d’avoir un jardin toujours fleuri et d’attirer les auxiliaires toute l’année
  • Stations refuges : abris naturels pour que les auxiliaires s’y réfugient facilement en cas d’intempéries, saison froide ou présence de prédateurs
  • Relais : plantes très prisées par les insectes parasites, ce qui va permettre aux auxiliaires d’être bien à l’abris, sans avoir à aller bien loin pour se nourrir. Le refuge idéal !

 

végétaux auxiliaires
Végétaux pour un jardin au naturel

 

Pour aller plus loin

Vous avez installé et développé votre jardin naturel ?

Retrouvez sur le site de l’Union Nationale des Centres Permanents d’Initiatives pour l’Environnement http://www.cpie.fr/ tout ce que vous pouvez faire pour continuer à prendre soin de l’environnement et développer la biodiversité autour de chez vous !

Vos animaux ne pourront que vous être reconnaissants : quel bonheur d’observer les papillons voler et de chasser quelques mouches à la belle saison !

 

Sources : CPIE Loire et MaugesTerre Saine Poitou Charentes, Un toit pour les abeilles

commentaires
Chargement...