Arbre à chat et griffoirs : pour faire ses griffes sans rien abîmer

Arbre à chat

Le chat fait ses griffes car cela fait partie de son comportement naturel et des éléments indispensables pour marquer son territoire.

L’arbre à chat est idéal pour les chats d’intérieur : les poteaux en sisal (griffoirs) leur permettent de faire leurs griffes et la hauteur est appréciable pour dormir tranquillement ou surveiller toute la maison en un clin d’œil.

Il existe de nombreux modèles de griffoirs ou d’arbres à chat (équipés d’un griffoir) qui trouveront très rapidement une place dans votre habitat. Il est indispensable de s’en équiper avant que votre chat ne prenne l’habitude de faire ses griffes sur vos meubles, sièges, et autres tapisseries.

De plus, il est important que votre arbre à chat soit positionné dans un endroit bien visible de la pièce. En effet, comme nous l’avons vu, le chat fait ses griffes afin de marquer son territoire, si l’arbre est dans un coin caché de l’appartement, aucune chance que votre chat s’y rende pour faire ses griffes !

Plus petit et transportable, le griffoir ou poteau à griffer pourra être emporté dans tous vos déplacements avec votre chat afin d’éviter d’abîmer votre maison de vacances ou celles de vos amis.

Nikita a testé pour vous le poteau à griffer en sisal et peluche !

Nikita, chatte européenne de 3 ans a testé pour vous !

Pour Nikita, j’ai opté pour le poteau à griffer en sisal et peluche. Ce poteau est grand (presque 60 cm), idéal pour faire ses griffes et la base est bien large et stable avec un revêtement en peluche tout doux pour les pattes.

Nikita a tout de suite adopté son griffoir !

Il a vite été indispensable car dès ses premiers mois, Nikita a ressenti le besoin de faire ses griffes, et il était déjà malheureusement trop tard lorsque j’ai constaté les dégâts sur la tapisserie de la chambre. Nikita utilise très régulièrement son poteau à griffer, elle a même pris l’habitude de m’observer du regard à chaque fois qu’elle l’utilise, cherchant à me prouver sa bonne volonté !

Malgré tout la tapisserie de la chambre reste toujours un endroit privilégié, et il est difficile de lui faire renoncer.  J’essaie tout de même à chaque fois que je la surprends à cet endroit de la gronder et de la porter rapidement jusqu’à son poteau, qu’elle se met alors à griffer, et de la féliciter à cet instant afin de lui faire comprendre que c’est la bonne solution.

A chaque voyage, le poteau à griffer nous accompagne car cela permet de fournir à Nikita (outre ses jouets et peluches) un objet connu avec elle, mais surtout d’avoir un endroit familier pour faire ses griffes et donc d’être moins tentée de les faire ailleurs.

Leave a Response